C est décidé !

Tu l’as fait. T’as pris le téléphone, t’as réservé ta place en médiation. Parce que oui, tu dois « réserver » ta place. À priori, tu dois pas être la seule dans cette situation : y’a pas de place avant un mois. Et c’est juste pour la réunion d’information!

Là, tout de suite, t’aimerais que le processus de médiation commence demain : c’est décidé, c’est fait, on passe à autre chose! Mais, c’est pas aussi simple que ça…

T’as pris le rendez-vous, oui, mais va falloir en parler à ton mari. Parce que lui il est pas encore au courant. Même si tous les signes sont là, si t’as déjà pété ta coche plus d’une fois… lui il est à des années lumières de ça dans le monde parfait du déni et de l’ignorance.

Anyways, t’es tellement fatiguée de la situation, fatiguée de ta vie, que lorsqu’il te demande à qui t’as téléphoné lorsque tu raccroches le combiné, la réponse est courte et sec : on a rendez-vous à la séance d’information sur la médiation familiale.

Hein ?! Pourquoi ?! La grande question qui mérita ta réponse la plus simple : parce que. Simplement. Parce que t’as même plus d’explication à donner, parce qu’il n’y a même plus de cause… C’est rendu là.

Il est maintenant 18h, pis là, faut finir la journée, les enfants ont faim, le brossage de dents, le pyjama, l’histoire et le dodo. Tu le laisse dans la pièce et tu vas faire ce qui doit être fait pour que la maison continue de tourner.

Et c’est là en allant te coucher qu’il commence à te poser des questions. Pourquoi ? Est ce que tu peux lui donner des exemples de situations problématiques ? Qu’est-ce qu’il a fait de mal ? Mais, t’as juste plus le goût. Des exemples t’en as plein! Rien que d’y penser, ça te rappel que t’aurais du prendre ta décision plus tôt. Mais ça, il le comprend pas, il veut absolument que tu lui racontes les situations qui posent problème.

Alors tu lui dis juste que t’es plus capable. Que c’est pas la vie que tu voulais. Que c’est comme ça, que tu n’as aucun exemple à lui donner.

Sur le coup, il semble perplexe; il se dit que tu pètes encore ta coche et que ça va passer.

Mais non, parce que cette fois t’es décidée.