Les autres

Oui c’est toi que je vise : le collègue de travail qui au final sait rien de ma vie mais qui me donne plein de conseils. Parce que y en a dans les deux camps des gens comme ça. Et franchement je vous le dis : vous aidez pas à grand chose avec vos super conseils.

Je vais vous dire ce que ça donne : le matin c’est ok, on se lève, on arrive à se parler, à échanger. Et après une journée de travail, après avoir discuté avec vous, on rentre à la maison remonté à bloc. Et là on est prêt à répondre à l’autre, on a des répliques prêtes à l’emploi, c’est bon ce soir on gagne la bataille.

HOUAAAA…. merci du coup de main. Vu de l’autre bord on est juste pas parlable. Pis sincèrement on comprend rien, parce que ce matin on avait une discussion constructive et que ce soir on se chicane pour savoir qui va acheter du pain.

C’est le fun d’avoir des conseils quand on se sépare, c’est cool de pouvoir vomir tout son ressentiment à quelqu’un. Pis oui c’est le fun de rire de l’autre, parce que ça dédramatise un peu la chose. Mais c’est pas pour autant qu’on va lui rire dans la face. Parce que veut veut pas on vit encore avec.

Toi tu vas rentrer chez toi pis discuter avec ton chum ou ta blonde de mon cas devant une bonne bière en te disant que c’est pas drôle pis que toi tu ferais ça… Mais moi je dois rentrer at home à soir, continuer la routine avec mes enfants, pis la situation est assez difficile sans ajouter de l’huile sur le feu.

Fait que je suis tout ouïe pour qu’on se jase devant un bon café ou un verre de vin pis que tu m’écoutes raconter mes histoires de couple. Mais s’il te plaît, retient toi de me dire comment réagir, parce que oui je vais avoir envie de faire ce que tu me dis, parce que oui je suis remontée après avoir vidé mon sac. Mais demande-toi bien, avant de me le dire, si ca va aider ou si ça va nuire, parce que oublie pas que t’es pas dans mes baskets et ce soir tu vas être bien tranquille dans ton lit…